Axe énergie

« Pour votre santé, bougez… ».

Tout le monde bien sur connaît ce conseil de l’OMS qui vise à combattre la sédentarité. Oui, mais … pour bouger il faut avoir de l’énergie ! Sans une bonne énergie fonctionnelle de base c’est la fatigue chronique qui s’installe, et le cercle vicieux qui se met en place. Je suis fatigué > je ne fais pas de sport > je ne bouge pas > je suis fatigué ! Avant toute chose il faut donc s’occuper de ce « petit » problème récurrent et quotidien: « je suis fatigué, je n’ai plus d’énergie »! Bien entendu, les causes de la fatigue peuvent être très nombreuses: hormonales (thyroïdes, stéroïdes…), infectieuses, nerveuses, … mais en micronutrition on s’attache toujours à revenir aux fondamentaux de la santé.

Au cœur de nos cellules une centrale énergétique

MItochondrien_istockEt il faut savoir qu’une petite « bête » au cœur de nos cellules à la lourde tache de gérer toute notre énergie: la mitochondrie. Je dis « petite bête » car ces organistes cellulaires sont en réalité des bactéries ancestrales qui ont créé une symbiose avec « nos cellules » * il y a des millions d’années. Elles ont apporté avec elles ce qui était à l’époque une révolution technologique dans la maîtrise de l’énergie. Car elles ont inventé une  centrale énergétique à très haut rendement!  Le contrat qu’elles ont alors à l’époque passé avec « nos cellules » était le suivant: « tu m’apportes le toit, tu m’héberges, et moi je t’apporte mon innovation dans le domaine de l’énergie ». Ce contrat a parfaitement fonctionné! Si bien que nous hébergeons actuellement quelques 3 millions de milliards de ces petits organites dans notre corps! Et elles produisent 50 kilos de molécules énergétiques (ATP) par jour qui vont être consommées par notre métabolisme! Ces quelques chiffres incroyables pour dire à quel point ces mitochondries sont les acteurs clefs de l’énergie. Une mauvaise activité des mitochondries à de lourde conséquence et notamment sur la fatigue chronique, le manque d’endurance, la gestion du sucre et la synthèse des stéroïdes…Et tout le monde s’en fout! (pour reprendre le nom d’une célèbre chaîne YouTube)! Sauf le micronutritionniste !

Les nutriments de la mitochondrie

Ces mitochondries ont besoin de nutriments essentiels pour être fonctionnelles. Certaines vitamines du groupe B, la Coenzyme Q10, du Fer, de l’acide alpha lipoique, de la L carnitine, etc … Mais aussi des acides gras de qualité comme le DHA qui est une pièce maîtresse pour le mécanisme de production d’énergie de ces organites. Explorer le bon fonctionnement de ces mitochondries, doser ces nutriments est donc un aspect important dans un bilan de santé. Disposer de mitochondries en « grande forme » est aussi très important dans le métabolisme du glucose (une dysfonction peut être à l’origine de ce que l’on appelle un résistance à l’insuline, premier stade vers le diabète.

Pour mieux comprendre l’intérêt des biologies nutritionnelles lire l’article du blog « Compléments alimentaires et biologies nutritionnelles ».

mito

 

* Je dis « nos cellules » pour simplifier le texte mais il s’agit d’un grand raccourci. Pour être exact, il faudrait dire que ces bactéries ont crée une symbiose avec les cellules qui possèdent un noyau, cellules dites « eucaryotes », qui sont les types cellulaires d’une grandes classes d’êtres vivants (les bactéries sont elles des procaryotes, sans noyau) dont nous faisons partis.