Axe anti oxydants

Le stress oxydant

art-1699977_1920Définissions déjà le stress ! Tout le monde utilise ce mot mais on a parfois du mal à le définir ! Le stress est la surcharge (et l’éventuel débordement) d’un système dans l’accomplissement d’une fonction qui lui est attribuée. On parle de stress oxydant car notre organisme est équipé d’un système de défense contre l’oxydation (l’oxydation la rouille pour faire simple) et ce système est parfois dépassé dans sa fonction. Pourquoi est-il dépassé ? Deux mécanismes peuvent être à l’origine de ce déséquilibre. Premier mécanisme: une sources d’agression oxydante qui devient trop importante surpassant nos défenses anti oxydantes. Ce « stress » peut se présenter dans des contextes très divers: pollution, tabac, inflammation, dysfonctionnement de nos centrales énergétiques (les mitochondries), sport intensif, chirurgie, stress physique ou psychologique… Deuxième mécanisme: des défenses anti oxydantes qui sont trop faibles à cause de diverses carences nutritionnels: fer, cuivre, Coenzyme Q10, acide alpha lipoique, glutathion, sélénium, caroténoïdes, vitamines E, vitamine C, bio flavonoïdes, …

Les conséquences du stress oxydant.

dna-1903875_1280Le stress oxydant est un problème majeur pour la santé. L’oxygène ou plus précisément ce que l’on appelle les radicaux libres (ou dérivés réactifs de l’oxygène) sont dangereux pour toutes les molécules de notre corps notamment pour nos lipides, nos protéines et notre ADN (image ci-contre). Les lipides des membranes de nos cellules sont attaqués et s’oxydent: c’est le principe du rancissement des graisses. L’attaque de nos protéines est surtout visible sur les protéines de structures comme le collagène ou l’élastine de la peau (la peau des fumeurs ou des gens qui s’exposent beaucoup à l’attaque radicalaire des UV témoigne de ces attaques des structures protéiques), mais toutes les protéines peuvent être touchées par le stress oxydant. Des enzymes, ou des protéines de transport comme les apolipoprotéines (constituant des fameuses LDL) qui transportent le cholestérol sanguin, peuvent être oxydées. C’est cette oxydation qui est à l’origine de la pathologie athéromateuse! Ceci n’est pas toujours bien connu dans le grand public où la plupart du temps seul le cholestérol est incriminé dans les pathologies cardiovasculaires! Or, le stress oxydant joue un rôle essentiel aussi. Enfin, l’attaque oxydante de l’ADN est à l’origine de mutations et donc c’est un des mécanismes impliquée dans la cancérogenèse…

L’évaluation biologique du stress oxydant.

stress oxydantGrace à des tests de biologies fonctionnelles et nutritionnelles ont va pouvoir évaluer deux choses: La qualité de nos défenses anti oxydantes. Mais également l’évaluation des dégâts oxydatifs dans notre corps ( dosage des anticorps anti-LDL oxydés- dosage de produits de dégradation de notre ADN oxydé éliminés dans les urines: 8-OHDG). C’est sur ces bilans que l’on pourra proposer des conseils nutritionnels et une supplémentation anti oxydante optimale et personnalisée.

L’intérêt de la supplémentation

Le stress oxydant est un acteur majeur du vieillissement. Personne n’y échappe! Mais on peut grandement ralentir ou atténuer ses attaques nocives. Nous connaissons tous la recommandation « 5 fruits et légumes par jour » qui vise notamment à augmenter les défenses anti oxydantes pour prévenir le vieillissement, mais aussi les cancers, maladies cardiovasculaires, maladies inflammatoires,…Il est intéressant de savoir que cette recommandation provient de étude SU.VI.MAX lancée dans les années 90 visant à montrer l’intérêt de la SUpplémentation en VItamines, Minéraux et Anti OXydant auprès de 13000 personnes sur 8 ans.

SUVIMAX

Les résultats de cette étude très spectaculaire chez les hommes surtout, montrait l’intérêt indiscutable de la complémentation en anti oxydant ! Mais les auteurs de l’étude en ont tiré des conclusions sur la consommation de fruits et légumes: c’est la fameux « 5 fruits et légumes par jour« !! Une recommandation certes très louable, mais ce n’était pas le but de l’étude ! Une des  conclusion de l’étude est: la complémentation anti oxydante diminue la mortalité toutes causes chez les hommes de 37 % ! Peut-on encore avec des résultats pareils contester le bien fondé pour notre santé d’une supplémentation en anti oxydant ?  (lire aussi l’article du blog sur le sujet de la complémentation).

 

Retrouvez moi sur un groupe Facebook dédié aux analyses nutritionnelles en Naturopathie.

biologie nutri