Axe sucre/insuline

Sucre et insuline: un sujet qui nous concerne tous

On pense souvent que le sujet du sucre et de l’insuline concerne surtout les diabétiques et les personnes en surpoids ou ceux qui présentent ce que l’on appelle le syndrome métabolique. Or rien n’est plus faux! Le sucre et l’insuline nous concerne tous! C’est sans doute même un des plus importants piliers de la santé pour tout le monde. Pourquoi ? Parce que l’insuline est très liée au sujet de l’inflammation (un autre pilier de la santé). Et l’inflammation par contre tout le monde le sait: c’est très dangereux pour la santé. Mais voyons déjà le rôle de l’insuline dans la prise de poids.

L’insuline: l’hormone du stockage

spoon-2426623_1920 (1) L’insuline a sans doute sauver l’humanité à plusieurs occasion. C’est en effet l’hormone du stockage. C’est grâce à elle que nous savons stocker du gras. Explication. Un repas riche en sucre (attention même un riz blanc/carotte apporte une grosse dose de sucre !!) déclenche une forte sécrétion d’insuline. Grace à cette hormone l’organisme va dans un premier temps créer des réserves de sucre hépatique. Une fois que le seuil de ces réserves hépatiques est atteint, il faut bien faire quelque chose de ce sucre! Un mode de vie actif, non sédentaire, nous donnerait l’occasion de « brûler » cet excédent de sucre (car le sucre en effet nous sert de carburant cellulaire conduisant à la production d’énergie nécessaire entre autre à l’activité physique). Mais si ce n’est pas le cas, si comme 75% des français nous rentrons dans la catégorie des sédentaires, la dernière solution de notre corps c’est le stockage! Le sucre se transforme en graisse! Hé oui notre corps sait faire cela! Une opération biochimique qui a sans doute sauver la vie de l’humanité bien des fois. Car en période l’abondance, notre corps pouvait stocker … en vue des jours de disette! Mais aujourd’hui plus de disettes! Des sucres à profusion, en permanence! Sur notre table, pleins aliments qui possèdent ce l’on appelle un fort index glycémique. Ils ont la regrettable propriété de faire augmenter la glycémie (sucre dans le sang) de manière très brutale et de déclencher ainsi une sécrétion massive d’insuline à la suite du repas (la sécrétion d’insuline est proportionnelle à la vitesse d’augmentation de la glycémie). On appelle cela un état d’hyperinsulinisme.  Nos céréales raffinées notamment (riz, pâtes, pizzas, etc…) déclenchent à chaque repas cet état d’hyperinsulinisme. Ainsi non seulement le raffinage ne nous apporte plus aucune vitamines, mais en plus il est physiologiquement dangereux! Dangereux car l’insuline nous amène à stocker en permanence: de là les prises de poids qui de manière générale sont délétères pour la santé.

L’insuline stimule l’inflammation (et vice versa)

hamburger.Mais ce n’est pas le seul danger. Car par des mécanismes biochimiques complexes il s’avère que cet état d’hyperinsulinisme augmente l’état inflammatoire globale dans notre corps. Et c’est un cercle vicieux. Car cela fonctionne dans l’autre sens. En effet, un état d’inflammation, même peu important (par exemple dans le cas d’un intestin très perturbé avec un microbiote très dérégulé (on appelle cela une dysbiose) va être capable d’induire un état hyperinsulinisme. Par des mécanismes biochimiques, hyperinsulinisme et inflammation s’amplifie l’un l’autre! Ceci explique par exemple la nécessité de réguler une inflammation intestinale quand on cherche à perdre du poids. Car vous avez compris le mécanisme maintenant: l’inflammation intestinale conduit à l’hyperinsulinisme qui conduit au stockage du sucre sous forme de gras! CQFD ! Pour en savoir à ce sujet plus voir l’article du blog: micronutrition et poids. 

Il faut donc veiller à éliminer de notre alimentation des aliments que l’on dit à fort index glycémique (voir image ci-dessous) pour maîtriser la prise de poids et l’inflammation. On peut aussi évaluer en biologie de la santé cet état d’insuline trop élevée (s’accompagnant de risque de prédiabète, syndrome métabolique et d’état inflammatoire)  en réalisant un test nommé HOMA.index gly

 

Retrouvez moi sur un groupe Facebook dédié aux analyses nutritionnelles en Naturopathie.

biologie nutri